Joyce Dekker a fondé la Société animale frontalière, un refuge pour animaux où l’on ne pratique pas l’euthanasie, à Ogden, Québec, en 1986. Situé dans un milieu rural éloigné, le refuge, qui était initialement un abri sécuritaire pour une petite colonie de chats abandonnés, est devenu une planche de salut pour plusieurs chats et chiens errants ou abandonnés de la région. Sans nous, les perspectives d’avenir pour ces animaux non désirés s’annonçaient moroses.

Les buts et objectifs visés par la Société animale frontalière sont de/d’ :

  • offrir un abri et des soins aux animaux abandonnés et de trouver un foyer aimant permanent pour tous nos chats et chiens adoptables.
  • apporter notre soutien aux résidents locaux pour trouver des solutions appropriées et empreintes de compassion pour les chats sauvages et errants.
  • assurer le bien-être de nos animaux de compagnie par l’éducation et la sensibilisation.
  • promouvoir la stérilisation comme moyen par excellence pour prévenir la surpopulation féline et canine.